Temps de lecture: 5 minutes

Qu’est-ce qui fait que certaines personnes réussissent à coup sûr leurs reconversions ? C’est le fait d’avoir été bien entouré. Étonnant ? Pas vraiment.

Imagine un peu le chemin que tu dois faire, les obstacles (le plus souvent psychologiques) que tu dois surmonter pour atteindre ton but. Ça ressemble davantage à une montagne à gravir plutôt qu’une croisière sur la Mer Méditerranée.

Or, je parie que tu ne t’aventurerais pas à gravir le Mont Everest en solo. Pour que l’ascension se passe au mieux et que ce soit une expérience challengeante, sécurisante et réussie, tu as besoin d’être bien entourée.

Il te faut une équipe de choc avec un expert de la montagne qui va te guider, un coéquipier qui va te remonter le moral quand tu seras découragée, un autre qui te motivera. Une personne qui te conseillera le bon équipement pour être dans les meilleures conditions possibles.

Dans une reconversion professionnelle, c’est la même chose. La raison ?

Si tu décides d’opérer cette transition seule, il y a une forte probabilité pour que tu abandonnes en chemin. Surtout si le changement que tu souhaites est radical. En effet, ton cerveau préférera toujours la voie la plus facile que la voie la plus douloureuse et compliquée.

Rester dans le confort inconfortable de ton job, c’est ce qu’il te poussera à faire parce que ça demande des efforts de changer de job.

Des centaines de petites pensées limitantes vont alors se mettre en action pour te convaincre de ne surtout pas te lancer dans cette transition. Pourtant, en restant dans un job qui ne te convient plus, tu vas devenir une fleur qui se fane.

Même si le chemin est difficile, avoir une vie professionnelle heureuse vaut bien quelques petits efforts, non ?

Alors, pour te donner le maximum de chances d’atteindre ton but, tu ne dois pas jouer solo. Voici les 6 personnes qui doivent constituer ton équipe de choc.

1/ Le partenaire moral

C’est la personne que tu dois trouver en premier. Le partenaire moral est celui auprès de qui tu t’engages moralement à rendre des comptes durant ta reconversion. Il joue le rôle de garant de ton avancée.

Le partenaire moral est là pour veiller à ce que tu avances vers ton objectif. Pour cela, il peut instaurer un point hebdomadaire pour débriefer des actions que tu as faites au cours des derniers jours.

En ayant un engagement moral auprès d’une tierce personne, tu éviteras de procrastiner ou même d’abandonner ton projet de reconversion !

Pour que cette relation soit efficace, je te conseille de choisir une personne en dehors de ton cercle proche. Un ancien collègue de travail, un ex patron, un contact. En bref, une personne que tu n’oserais pas « planter ».

Tu ne voudrais quand même pas que l’on pense de toi que tu n’es pas une personne de confiance, n’est-ce pas ?

Enfin, si tu crains que le simple fait d’avoir un contrat moral ne suffise pas pour te mettre en mouvement, propose à ton partenaire un système de sanction ou de pénalités en cas d’actions non exécutées !

 

2/ L’oreille attentive

Il y aura des moments où tu auras besoin de vider ton sac ! C’est là qu’une oreille attentive sera bienvenue. L’oreille attentive est une personne qui accepte d’écouter tes états d’âme sans jugements. Elle est prête à les accueillir sans avoir à te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire.

En somme, c’est la personne que tu peux appeler n’importe quand parce que tu as juste besoin de parler à quelqu’un. Tu sais qu’elle t’écoutera et qu’elle ne jouera pas le rôle de moralisateur.

Pour choisir cette personne, fais attention à ce que ce soit une personne empathique, pour qui écouter les autres est simple et plaisant. Une personne qui n’a pas le besoin irrépressible de dire ce qu’il faut que tu fasses !

Évidemment, il faut que cette personne soit d’accord et disponible pour jouer ce rôle.

 

3/ Le motivateur

Un indispensable à avoir dans ta team ! Le motivateur est celui qui est positif. En cas de coups de mou, il va te remotiver, te convaincre de ne pas baisser les bras. Il peut par exemple, te proposer d’aller à des événements qui vont pouvoir te redonner de l’espoir et de la motivation.

Le motivateur est aussi là pour te redonner confiance en toi. Dans une reconversion, tu passeras par des moments où tu douteras de toi (suis-je capable d’y arriver ?) et de ton choix (ai-je pris la bonne décision ?). Douter, c’est normal et même sain. Cela te permet de prendre un peu de recul et de regarder la situation d’un autre angle de vue, de vérifier que tu es sur la bonne route.

L’important est que tes doutes ne te paralysent pas. Et c’est justement le rôle du motivateur de te pousser à continuer, à avancer. Il est là pour te rappeler ton objectif et les raisons pour lesquelles tu as choisi de te reconvertir !

Comme pour l’oreille attentive, privilégie une personne qui a un naturel optimiste, de l’entrain et qui sait motiver les gens autour d’elle !

 

4/ Celui qui est déjà passé par là

Réussir sa reconversion et avoir une vie professionnelle épanouissante, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Plus tu seras entourée de personnes qui ont déjà fait une reconversion, plus tu l’intégreras.

Avoir dans ta team un reconverti épanoui va également être utile dans le processus. Comme cette personne est déjà passée par là, elle pourra non seulement te rassurer sur les étapes et les émotions que tu traverses, mais aussi elle pourra être de bons conseils.

Cette personne pourra te faire prendre conscience de choses qui t’auront peut-être échappées, t’amener à te questionner sur des points que tu avais oubliés. Son regard sera un gain de temps immense et un soutien de taille.

 

5/ Le réaliste

Se reconvertir ne se résume pas à une course d’obstacles ! L’un des côtés que je préfère est le rêve. Quand on est dans une bonne lancée, que l’on est confiant, motivé à bloc, on a le sentiment que tout est possible ! Et c’est d’ailleurs important de ressentir cela pour pouvoir trouver ce qui nous anime vraiment et explorer toutes les pistes de reconversion.

Mais à un moment donné, il faut savoir redescendre sur terre. Mon projet est-il réaliste ? C’est là tout l’intérêt d’avoir une personne réaliste dans sa team.

Le réaliste est là pour te faire prendre conscience de ton écosystème personnel et familial et de l’impact de tes décisions sur ta famille (ex : je monte ma boite et les répercussions que cela peut avoir aux niveaux financier et organisationnel sur ma famille).

Il veillera à ce que tu ne te mettes pas trop en danger ou en tous les cas, il sera là pour t’équiper de bouées de sauvetage au cas où ton plan ne fonctionnerait pas.

 

6/ Le connecteur

Dernière personne à avoir dans ton équipe de choc ! Le connecteur est celui qui a un large réseau. Il connait beaucoup de monde, a de nombreuses relations dans des secteurs différents.

C’est toujours bon d’avoir un connecteur autour de soi parce que quel que soit ton projet professionnel, il saura te mettre en relation avec les bonnes personnes (demande de financement, premier emploi, prise de contact…).

Pour le trouver, parcours ton réseau. Est-ce qu’il n’y a pas dans tes contacts professionnels, une personne qui est toujours présente dans les afterworks, qui aime agrandir son réseau, faire de nouvelles rencontres ! Cette personne est d’ailleurs forcément extravertie.

En conclusion

Maintenant que tu sais qu’il est important d’être bien entourée et quelles personnes tu dois avoir dans ta team pour réussir ta reconversion, à toi de jouer. Avec elles, c’est certain que tu arriveras à atteindre ton objectif !

Et si tu allais plus loin dès maintenant ? Inscris-toi à ma newsletter et reçois chaque mardi matin mon dernier article avec un exercice d’auto-coaching pour t’aider à te mettre en mouvement et une problématique décortiquée qui s’inspire de ma propre expérience de la reconversion ou de celle d’une autre femme : hop, je m’inscris !

Facebook Comments