Temps de lecture: 5 minutes

« Je quitte mon job ou pas ? », « Je me reconvertis pour devenir instit’ ou pas ? »,  « Ou bien je claque la porte et je monte ma propre agence immobilière ? ».

Aujourd’hui, c’est oui. Demain, ça sera non. Et peut-être qu’après avoir bu un verre, je vais encore changer d’avis !

Déjà que choisir le plat au restaurant est difficile quand on est indécis, alors prendre la décision de quitter son job et de se reconvertir n’en parlons pas !

Eh bien si justement parlons-en 🙂

Comment savoir si te reconvertir est la BONNE décision à prendre pour toi ?

Je préfère casser le suspense tout de suite : ce n’est ni tout blanc ni tout noir.

Chaque prise de décision implique un renoncement. Tu dois renoncer à certains avantages que t’offre ta situation actuelle, en faire le deuil pour mettre le pied dans ta nouvelle vie et en trouver d’autres.

Quand on a un tempérament audacieux, que le changement ne nous fait pas peur, que l’on a le goût du défi et de l’inconnu, prendre une telle décision ne s’apparente pas un interminable conflit entre nos petites voix intérieures.

Mais, quand on est de nature indécise, prendre une décision peut vite devenir infernal ! Et je sais de quoi je parle.

Avoir des doutes, c’est sain. Mais lorsque l’indécision paralyse et empêche d’agir, ça devient problématique.

Il nous faut donc un plan d’attaque spécialement conçu pour les indécis. Des techniques efficaces et faciles à appliquer pour ne plus être pris au piège par son indécision !

C’est ce que je te propose de trouver dans mon article. Je te guide en te livrant 3 techniques pour prendre une décision de manière efficace.

#1 Se poser les bonnes questions

Quand on est indécis, on essaie de trouver des réponses pour avoir la certitude de prendre la bonne décision. Or, en procédant de cette façon, tu n’avanceras pas.

Une technique terriblement efficace et que j’ai apprise au cours de ma formation de coach professionnel, c’est le questionnement. Quand tu es face à une difficulté, un problème, un obstacle et que tu ne sais pas comment te dépatouiller pour le surmonter, il faut te poser de bonnes questions.

Prenons l’exemple suivant : ça fait quelque temps que tu penses à quitter ton job pour faire autre chose. Mais, tu es indécise.

Résultat ?

Tu hésites et tu n’as toujours pris aucune décision qui te convienne. Un coup c’est oui, un coup c’est non.

Voici alors une liste de questions qui va t’aider à y voir plus clair :

  • En quoi est-ce un problème pour moi d’être indécise dans cette situation ?
  • Selon moi, qu’est-ce qui est à l’origine de mon indécision ?
  • Si je reste dans cette situation d’indécision, quelles vont être les conséquences pour moi ?
  • Quelles sont mes pensées quand j’opte pour le « oui je vais quitter mon job » et pour le « non je vais rester dans mon job » ?
  • Qu’est-ce que je risque si je quitte mon job ?
  • Qu’est-ce que je gagne si je quitte mon job et que je me reconvertis ?

Grâce à ces questions, tu vas mettre le doigt sur la cause de ton indécision. Tu pourras ainsi trouver et mettre en place des actions pour prendre une décision de manière efficace.

#2 Etre attentif à son corps et à ses émotions

Il n’y a pas que l’expression verbale qui est utile. Notre corps et nos émotions ont aussi beaucoup de choses à nous dire et qui méritent d’être prises au sérieux ! Reprenons notre exemple.

D’un côté, tu as envie de quitter ton job pour vivre une nouvelle aventure professionnelle et de l’autre, tu n’as pas envie parce que ton emploi actuel t’apporte quand même certains avantages.

Souviens-toi, ce n’est ni tout blanc, ni tout noir.

 

À l’écoute de ton corps

Pour t’aider à faire ton choix et à sortir de cette satanée indécision, prends le temps d’être à l’écoute de ton corps. Quand tu vas au boulot le matin, comment te sens-tu dans ton corps ? Est-ce que tu as le ventre qui gargouille, les épaules tendues, la cage thoracique qui se compresse ?

Comment te sens-tu au fil de la journée ? Bien dans ton corps ? Détendue ? Ou au contraire as-tu remarqué que tu es tendue ? Les jambes lourdes ou qui s’agitent de nervosité ?

Autre point important, ton humeur. On ne se rend pas toujours compte de son changement d’humeur. Il est donc intéressant de questionner ton entourage personnel et professionnel pour leur demander s’ils ont noté un changement d’humeur de ta part. Plus d’irritabilité ? De l’impatience ?

 

À l’écoute de tes émotions

Enfin, prête une attention toute particulière à tes émotions. Munis-toi d’un carnet de bord que tu vas tenir pendant plusieurs semaines et exerce-toi à identifier tes émotions pendant que tu es au travail. Ensuite, note-les sur ton carnet.

Les émotions fortes comme la colère ou la tristesse sont faciles à identifier. Mais celles qui sont d’une moindre intensité passent souvent inaperçues. Surtout dans le cadre professionnel où il est coutume dans notre culture française de les masquer.

C’est pourtant une grosse erreur. On retire beaucoup d’informations intéressantes de nos émotions.

Une émotion est instantanée. Elle apparait et disparait. Elle se distingue du sentiment qui lui perdure dans le temps. Par exemple, l’émotion de tristesse peut créer un sentiment de désespoir, de culpabilité.

Plusieurs fois dans la journée, demande-toi quelles sont tes émotions. Es-tu contente ? Passionnée ? Préoccupée ? Inquiète ? Abattue ? Impatiente ? Intimidée ? Dégoutée ?

Une fois que tu auras identifié ton émotion, trouve son origine. Qu’est-ce qui est la cause de l’apparition de ton émotion ? On en revient à la même conclusion que dans la première technique : en identifiant la cause tu sauras l’action et la décision la plus à même de régler le problème.

#3 Accepter de se tromper et l’incertitude

Ce dernier point n’est pas novateur. Nous ne sommes pas devins ! Il impossible de voir l’avenir et de savoir avec certitude ce qu’il va se passer. La vie perdrait de son charme si tout était prévisible, non ?

Lorsque tu prends une décision comme celle de quitter ton job et te reconvertir, tu acceptes une part d’incertitude. Tu acceptes de te tromper. Plus tu intégreras cela, moins tu seras indécise.

Si tu attends d’avoir tous les voyants au vert, jamais tu ne prendras de décision. C’est impossible de savoir si ta reconversion va fonctionner à coup sûr.

Mais ce n’est pas une raison pour abandonner tes rêves !

La vie peut mettre sur ton chemin des épreuves, des événements qui te feront repenser ta décision, prendre un autre chemin. Ce sont les fameux aléas de la vie ! L’important est de savoir rebondir.

Se tromper dans son projet de reconversion n’est qu’une avancée de plus vers celui qui te rendra heureuse !

En conclusion

Te voilà maintenant équipée de trois techniques simples pour sortir de l’indécision et prendre une décision de manière efficace pour ton avenir professionnel !

Quelle technique vas-tu mettre en application dès aujourd’hui ? Partage-moi ta réponse en commentaires !

Facebook Comments