Temps de lecture: 7 minutes

À ce jour, je n’ai rencontré aucune personne qui a regretté sa décision d’avoir changé de job. Que ce soit pour monter sa propre boite ou pour opérer un virage professionnel à 180°C en changeant de métier, personne ne m’a dit que c’était une erreur.

Tous n’ont pas eu des success-stories pour autant.  Et ceux qui vous diront que leur vie professionnelle est un long fleuve tranquille se font rares. Opérer un changement quel qu’il soit demande une prise de risques. Mais une prise de risques réfléchie et mesurée pour savoir que son choix est le bon pour soi !

À chaque échange que j’ai avec une femme, je note les raisons qui la poussent ou l’ont poussée à quitter son métier et changer de job. Dans cet article, j’ai eu envie de faire un petit bilan de ces échanges. J’ai donc répertorié 7 raisons qui ont poussé ces femmes à changer de voie. Sans plus attendre, voyons-les tout de suite !

Raison 1 : L’ennui

Ça commence par une sympathique mise en bouche. Les premiers mois, tu es enthousiaste et motivée par ton travail. Les missions t’intéressent et tu te sens utile. Tu es motivée par la nouveauté. Jusqu’au moment où l’ennui pointe le bout de son nez. Ce qui t’intéressait au début t’ennuie aujourd’hui.

Tu as perdu le goût de la nouveauté et tu as l’impression d’avoir fait le tour de ton job. Les profils multipotentiels se reconnaitront. Un peu comme une fatalité, ils sont tout d’abord réjouis et même excités par un nouveau projet et puis, l’enthousiasme chute tout aussi vite.

Mais l’ennui s’installe non pas parce qu’ils se sont trompés ou qu’ils ne vont jamais au fond des choses, mais parce qu’ils sont arrivés au bout de ce qu’ils voulaient atteindre. Ils ont maintenant envie de passer à autre chose.

À lire : Reconversion professionnelle : Comment faire quand on est multipotentiel et que l’on n’a pas de vocation ?

Cependant, l’ennui ne se caractérise pas seulement par ce sentiment d’avoir fait le tour de son job.

Certaines personnes s’ennuient au sens propre du terme parce qu’elles n’ont pas grand-chose à faire. Cette situation porte le nom de « bore out ». J’ai connu ça. Pour moi, c’est la pire chose qui puisse arriver ! Te dire que tu dois te lever 5 matins sur 7 pour passer entre 7 et 8 heures à regarder les minutes défiler parce qu’on ne te donne pas assez de travail, c’est clairement l’enfer !

J’ai vraiment vécu cette période comme un énorme gâchis. Une grosse perte de temps. Et le pire, c’est que cet état végétatif intellectuel impacte véritablement ta santé mentale et physique. Tu perds confiance en toi et ton énergie. Tu n’as envie de rien faire et tu cogites. Le risque est de laisser s’installer cet ennui et en devenir prisonnière ! Alors, si tu ne peux rien faire pour régler le problème en interne, tu dois vraiment songer à quitter ton job pour faire autre chose !

Raison 2 : Le déséquilibre vie personnelle/vie professionnelle

Cette raison revient systématiquement lorsque j’échange avec des femmes qui ont un poste à responsabilité. Dans cette hypothèse, on est à l’opposé du type d’ennui que j’ai cité juste avant.

Pourquoi est-ce que faire des études supérieures et avoir de l’ambition professionnelle signifient sacrifier sa vie privée ?

C’est un constat typiquement français qui me rend dingue ! Plus tu passes des heures au boulot, plus tu es considérée comme sérieuse et performante. Mais qui a-t-il de logique entre le fait de passer des heures au bureau et être performant ? Aucun ! C’est même tout le contraire.

En gardant cette vision des choses, l’entreprise est en train de perdre ses salariés. Est-ce que tu veux te retrouver à 70 ans sur ton lit de mort avec des regrets ? En te disant que tu n’as pas assez profité de ta vie, que tu n’as pas vu tes enfants grandir ou pire que tu n’as pas réussi à fonder une famille parce que tu as consacré ton temps et ton énergie pour ton entreprise ?

Je suis certaine que non !

Voilà la raison pour laquelle la majorité des femmes décident de se tourner vers l’entrepreneuriat et changer de voie. Même si cela peut demander de voir ses revenus baisser, elles refusent de sacrifier davantage leur vie pour l’entreprise.

À lire : Le freelancing, va-t-il remplacer le salariat ?

Raison 3 : Le surmenage

Une transition parfaite entre la 2e et la 3e raison puisque qui dit déséquilibre entre vie personnelle et vie professionnelle dit généralement surcharge de travail et surmenage !

Le surmenage peut survenir de différentes façons : une pression liée à la charge de travail, une pression liée au management, des conditions de travail qui ne permettent pas de satisfaire à ses besoins personnels…

La liste peut être longue !

Le surmenage devient un problème quand il perdure. En étant constamment surmenée, tu deviens irritable, tu perds patience, tu développes du stress avec les maux qui l’accompagnent. Et tu ramènes tout ça à la maison. Tes proches en font malheureusement les frais. Quand cet épisode de surmenage devient ton quotidien et que tu n’arrives pas à sortir de ce cercle vicieux, il est temps de songer à changer de job !

À lire : Pourquoi les femmes attendent le burn-out pour se reconvertir ?

Raison 4 : Tes valeurs sont en désaccord avec celles de l’entreprise

Je parle souvent des valeurs dans mes articles et c’est bien pour une raison. Agir en accord avec ses valeurs est vitale pour se sentir bien et aligné avec qui l’on est. Alors, si tu donnes de ton temps et que tu travailles pour une entreprise dont les pratiques sont en contradiction avec tes valeurs, tu risques d’être envahie par des émotions négatives : colère, déception.

En étant submergée par des émotions négatives, tu vas te dévaloriser. Tu vas te critiquer et culpabiliser parce que tes actes ne seront pas en accord avec ce qui est important à tes yeux, avec tes valeurs profondes. C’est le cas par exemple si tu es commerciale dans les cosmétiques et que ton entreprise pratique des techniques de vente agressives et malhonnêtes qui ne s’accordent pas du tout avec tes  valeurs de respect et d’honnêteté.

Alors, de tels comportements et de telles pensées vont finir par faire chuter ton estime personnelle.

Raison 5 : La perte de sens

Pourquoi je fais ce que je fais ? Se poser cette question revient à identifier le sens que tu trouves à ton travail. Faire un job qui a du sens est très subjectif. Ce qui a du sens pour moi n’en a peut-être pas pour toi et inversement.

Est-ce que tu sais pourquoi tu fais ce job ? Les raisons qui te motivent derrière à faire ce que tu fais et à te lever le matin ? À tes yeux, est-ce que ton job contribue ou participe de près ou de loin à quelque chose qui te paraît utile ou qui est importante pour toi ?

Trouver du sens dans son travail n’est pas important pour tout le monde. Mais si tu suis mes articles et que tu es abonnée à la newsletter, c’est que faire un job qui a du sens pour toi est important

Raison 6 : Le relationnel au travail

Le relationnel est une raison souvent évoquée pour changer de job. Je distingue deux types de relationnels.

Le relationnel en interne. Il va concerner les relations que tu entretiens au quotidien avec ton responsable et tes collègues de travail. Quand tu es au milieu d’une ambiance qui ne te correspond pas que ce soit du point de vue de tes valeurs ou de ton tempérament, cela peut vite peser sur ton moral.

Des relations de travail toxiques ou encore l’isolement peuvent te pousser à avoir envie de quitter ton job.

L’autre type est le relationnel en externe. Je pense aux professions qui sont en contact régulier avec l’extérieur : des clients, des fournisseurs, l’administration, des banques… Il arrive que l’on perde patience et que l’on ne puisse tout simplement plus être en contact avec un type de clientèle.

En devenant entrepreneur je découvre les joies administratives : urssaf, sécurité sociale des indépendants, impôts. Et franchement, quand je vois qu’une erreur administrative de la sécurité sociale n’a toujours pas été réglée malgré mes relances répétées depuis mars dernier, ça me rend folle ! L’incompétence et le manque de conscience professionnelle de certaines personnes me mettent hors de moi et plombent totalement ma journée.

Raison 7 : le salaire

 

Même si le salaire n’est plus en tête du podium des raisons qui poussent à changer de job, il reste quand même dans le top 3. Mais pas forcément pour gagner plus…

Avoir fait 5 ans d’études et gagner même pas 2000€ net par mois ?! Forcément, ça pousse à réfléchir… !

Le salaire est la contrepartie du travail effectué. Le problème c’est que notre société nous a vendu du rêve : en faisant des études supérieures, tu auras un certain niveau de compétences et tu seras reconnue socialement et financièrement pour cela. Naïvement, on a pensé que c’était le ticket gagnant pour avoir un très bon salaire. Mais la réalité est bien différente !

C’est la désillusion ! Autant de sacrifices pour peu de reconnaissance financière. C’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de personnes préfèrent quitter leur job avec une rémunération moyenne pour faire quelque chose qui les intéresse davantage ou qui a un sens.

En conclusion

Ces 7 raisons sont celles qui reviennent le plus lors de mes échanges avec des femmes. Peut-être que tu vas te reconnaitre dans une ou plusieurs de ces raisons.

Si c’est le cas, je te propose d’aller plus loin et de t’inscrire à mon module gratuit : 7 jours pour savoir si je suis prête à me reconvertir ! 

Facebook Comments