Temps de lecture: 8 minutes

Dans son ouvrage, Henri Junttila explique que trouver sa passion est l’un des moyens les plus efficaces pour avoir une vie satisfaisante et qui a du sens.

Trouver sa passion et en faire une activité dans le cadre de sa vie privée est en effet un bon moyen pour apporter du sens à sa vie. Mais, chercher à faire de sa passion son métier et espérer en vivre peut devenir à terme un objectif qui nourrit le sentiment d’avoir une vie insatisfaisante.

A lire : Pourquoi tu dois laisser tomber la méthode Ikigaï et te concentrer sur tes talents

« Trouver sa passion » est donc à aborder sous un angle large comme trouver comme faire de sa vie une vie passionnante. Pour accéder à une vie satisfaisante, l’auteur nous donne le mode d’emploi. Dans cet article, j’ai choisi de te partager 7 points clés de ce mode d’emploi.

Le fil rouge de ce bouquin pour trouver sa passion est le questionnement. Sur ce point, je ne peux que m’aligner. Pour atteindre son objectif et dépasser une situation bloquante, il ne sert à rien de chercher d’autres solutions. Le bon moyen d’y arriver et de se poser de bonnes questions. Seul le questionnement te permettra de trouver les réponses et d’avancer vers ton objectif !

Dans ce livre, l’auteur invite donc le lecteur à passer à la pratique en répondant à toute une série de questions qui va lui permettre de trouver sa passion.

Qu’est-ce que veut dire le mot « passion » pour toi ?

Avoir une passion ne se limite pas à consacrer toute son attention et son intérêt à une seule activité. L’intensité de l’intérêt, de la concentration et de la pratique portée à une activité varie d’une personne à une autre.

Si ta sœur pratique le piano depuis l’âge de 7 ans, qu’elle a fait des études de beaux-arts et qu’elle est aujourd’hui professeur de piano, est-ce que ça signifie pour autant que tu ne trouveras jamais ta passion ?

Non. Chacun d’entre nous a sa propre définition de la passion. Ce que je mets derrière sera peut-être moins puissant en termes de ressenti et d’intérêt que toi.  Voyons maintenant les 7 points clés à retenir de cet ouvrage.

Point n°1 : Identifier ce qui t’empêche de vivre comme tu le souhaites

Pour l’auteur, tu dois identifier les points de blocages qui t’empêchent d’accéder à la vie que tu veux avoir. Il considère que c’est inutile de chercher à rajouter quelque chose dans sa vie pour la rendre meilleure. Au contraire, il faut identifier ce qui dans ta vie actuelle te bloque et t’empêche d’accéder à la vie dont tu rêves.

Identifier ses croyances limitantes et cultiver ses croyances positives

Dans tous les cas, ce qui nous empêche d’accéder à notre vie idéale c’est nous-mêmes.

Nous sommes le premier frein de notre bonheur

Changer ce qui ne va pas comme quitter son job, se reconvertir, lancer sa boite est un processus fastidieux.

Pourquoi ?

Parce que c’est un saut dans l’inconnu. Même si tu sais dans quel job tu veux te reconvertir et que tu as mis en place un plan d’action détaillé, tu ne peux jamais être sûre de ce que tu vas trouver.

Alors pour se protéger de l’inconnu, notre cerveau met en place des stratagèmes pour saboter notre plan. Ces stratagèmes sont activés de manière inconsciente à travers nos croyances. L’idée est la suivante : nous cherchons en permanence à confirmer ce que nous pensons être vrais. Prenons un exemple pour illustrer :

Je croyais que pour réussir en tant qu’entrepreneur il fallait avoir beaucoup de bagou et un réseau de contacts développé. Je croyais également que je n’avais pas les épaules et que je n’étais pas courageuse pour oser me lancer à mon compte.

Avec ces types de croyances et sans même m’en rendre compte, je cherchais à l’extérieur des signes qui viendraient confirmer mes croyances. J’interprétais une situation de manière à ce qu’elle colle avec mes croyances. Et mon cerveau sélectionnait les informations qui confirmaient mes croyances. Donc je restais dans l’immobilisme. Je ne faisais rien pour changer et me donner une chance de réussir à avoir une vie heureuse.

Mais comme tu peux le remarquer aujourd’hui, je me suis donné cette chance ! Pour y arriver, j’ai appliqué ce que conseille l’auteur : identifier les croyances qui te limitent dans l’atteinte de ton objectif et cultiver des croyances positives qui vont te motiver à avancer !

A suivre : Déprogrammer ses croyances limitantes en 3 étapes

Ne pas chercher à faire plaisir aux autres

Enfin, l’auteur évoque les relations sociales. Il invite le lecteur à s’interroger sur les rapports qu’il entretient avec les autres. Ici, l’objectif est de te demander pour qui est-ce que tu vis ? Est-ce que tu cherches à satisfaire tes parents ou ton conjoint ?

Tu ne dois pas oublier que c’est ta vie. En étant une fille ou une conjointe/épouse, tu ne perds pas ton indépendance et ton libre arbitre. Tu n’es la propriété de personne et tu dois mener une vie qui te satisfait à toi et non aux autres.

A lire : Reconversion : 3 merveilleuses façons de vous faire influencer par votre entourage

Point n°2 : Apprendre à mieux se connaitre en découvrant ses particularités

On revient toujours à cette fameuse question : qui suis-je ? Qu’est-ce qui me différencie des autres ? Oui parce que nous sommes tous singuliers malgré nos points communs !

Bien se connaitre est la clé pour accéder à une vie satisfaisante. Si tu ne te connais pas bien, tu ne sauras pas orienter tes choix et tes actes dans la bonne direction. Bien se connaitre, c’est la garantie d’accéder aux portes d’une vie épanouissante !

Tu crois bien te connaitre ? En es-tu bien sûr ? Si tu te sens malheureuse dans ta vie professionnelle actuelle et que tu as le sentiment de passer à côté de ta vie, c’est que tu te trompes.

Pour bien se connaitre, l’auteur invite à se questionner sur ses forces. Quelles sont tes forces ? Ce que tu fais bien facilement ? Et dans quelles activités les mets-tu le plus à profit ?

Il invite également à t’interroger sur tes centres d’intérêt, à ce que tu veux vraiment dans ta vie  et aussi à ce que tu ne veux pas ou plus. C’est d’ailleurs souvent plus simple de commencer par lister ce que l’on ne veut pas ou plus dans sa vie. En dressant cette liste, tu réduis les perspectives et tu affines ta vision de la vie idéale.

A lire : Pour savoir ce que je voulais faire, j’ai dû prendre le temps de savoir qui je suis vraiment

Point n°3 : Etre à l’écoute de son intuition

Je partage le point de vue de l’auteur. Nous vivons dans une société qui valorise exclusivement la raison. Dans le parcours scolaire, les programmes et les évaluations poussent les enfants à développer l’hémisphère gauche du cerveau qui a trait à la rationalité et à la logique. L’intuition est laissée de côté alors qu’elle est tout aussi essentielle.

L’intuition c’est cette petite voix intérieure qui te guide. Celle qui va te faire ressentir au plus profond de toi que tu dois prendre telle décision plutôt qu’une autre. Dans son livre, l’auteur considère que l’intuition te mènera où tu veux aller.

Pour développer son intuition, voici ce que préconise l’auteur :

  • Se détendre, pratiquer une activité de détente comme la marche ou la lecture. C’est dans les moments de procrastination active que le subconscient continue à travailler et que tu trouves des réponses
  • Adopter l’attitude de « faire semblant » : si tu n’arrives pas à trouver ta passion, fais « comme si ». Comme si tu savais et imagines-toi : que ferais-tu ? Avec qui serais-tu ? Où serais-tu ? Fais confiance à ton intuition !

Point n°4 : Surmonter ses peurs et accepter l’incertitude

Pour être heureux, il faut accepter l’incertitude de la vie. On ne peut y échapper. L’auteur explique que les personnes qui ont réussi à atteindre leurs objectifs et qui vivent une vie satisfaisante sont celles qui ont accepté l’incertitude.

Je suis d’accord avec lui. Ce qui freine ceux/celles dans leur action c’est la peur de l’incertitude. On les remarque aux phrases comme « ce n’est pas le bon moment » ou « je ne suis pas prête » ou encore « je vais attendre d’avoir suffisamment d’informations ». Ces personnes cherchent à éviter le plus possible l’incertitude que représente le saut dans l’inconnu.

Or, comme le souligne justement l’auteur : tu ne pourras jamais échapper à l’incertitude. La vie est faite d’événements, d’aléas, de rencontres qui font que c’est impossible de programmer sa vie idéale dans les moindres détails.

De même, l’auteur explique qu’avoir peur d’échouer ou de manquer d’argent est sain et naturel. La peur fait partie du processus de changement pour accéder à une vie meilleure. Pour autant, tu ne dois pas la laisser te paralyser. Pour cela, demande-toi :

  • Que se passerait-il si je quittais mon travail maintenant ?
  • Faire des sacrifices et avoir une vie moins confortable pendant les premiers temps est-ce si difficile à envisager ?
  • Ta vie idéale ne vaut-elle pas le sacrifice temporaire de ton confort ?
  • Est-ce que tu te vois faire le même job dans cinq ou dix ans ?

Point n°5 : Ne pas oublier que tu es mortelle

Je parle souvent du temps qui passe pour faire prendre conscience à mes clientes de l’importance d’agir avant qu’il ne soit trop tard. D’habitude, on évite de parler de mort. Pourtant, l’auteur le fait et il a raison.

Une piqûre de rappel est nécessaire.

N’oublie pas que tu n’es pas un être immortel.

Certes, je ne t’apprends rien, mais dans la réalité tu te comportes comme si tu étais immortelle : tu repousses toujours le moment où tu quitteras ton job. Tu crois peut-être que tu as le temps encore, mais chaque jour qui passe est un jour perdu.

Alors, n’attends pas de vivre un traumatisme, d’avoir un accident ou une maladie qui te rappelle à quel point la vie est précieuse pour passer à l’action !

Point n°6 : Trouver les activités qui te mettent en état de « flow »

Si tu ne devais retenir qu’un point de ce bouquin, ça serait celui-ci. Finalement, ce qui importe n’est pas vraiment de trouver ta passion mais de trouver les activités qui te mettent dans un état de flow.

L’état de flow, c’est quoi ?

Pour l’auteur, c’est quand ton attention et tes capacités sont parfaitement synchronisées avec la difficulté de la tâche à accomplir. Tu es tellement passionnée par ce que tu fais que tu oublies tout le reste pour être concentrée.

Il rajoute que pour être dans un état de flow, la tâche à effectuer ne doit être ni trop facile ni trop difficile. Aussi, elle doit t’intéresser.

Pour mettre le doigt sur ce qui te met dans un état de flow, l’auteur invite à :

  • Chercher ce qui provoque chez toi l’état de flow
  • Identifier la dernière fois où tu étais dans un état de flow
  • T’assurer que ta vie t’offre suffisamment de moments de flow

Une fois que tu as identifié ce qui te met dans l’état de flow, tu as trouvé ce que tu dois développer ou multiplier pour accéder à une vie satisfaisante.

Point n°7 : Se focaliser sur le positif plutôt que sur les difficultés

L’état d’esprit est essentiel pour parvenir à une vie épanouissante.

Plus tu vas te concentrer sur le positif, plus tu seras motivée et plus tu avanceras vers ton objectif !

Se projeter dans sa vie idéale et visualiser à quoi ressemblerait sa vie future permet de multiplier les chances d’atteindre son objectif car le cerveau ne fait pas de distinction entre le réel et l’imaginaire.

Pour se concentrer sur le positif, l’auteur propose de s’interroger sur les inconvénients et les bénéfices à vivre sa vie idéale. Il invite aussi le lecteur à imaginer les conseils que pourrait donner son futur lui à son lui présent.

En conclusion

Plus qu’un livre pour trouver sa passion, je dirai que ce bouquin est un guide pour accéder à une vie passionnante, celle qui rend heureux de se lever le matin et qui a du sens.

Avec cet ouvrage, tu as toutes les cartes en main pour atteindre ton objectif ! Il ne te reste plus qu’à passer à l’action !

Et si tu allais plus loin dès maintenant ? Inscris-toi à ma newsletter et reçois chaque mardi matin mon dernier article avec un exercice d’auto-coaching pour t’aider à te mettre en mouvement et une problématique décortiquée qui s’inspire de ma propre expérience de la reconversion ou de celle d’une autre femme : hop, je m’inscris !

Facebook Comments